Rencontre avec Primael Olesky, employé intérimaire

Publié le

Primael Olesky, employé intérimaire

Quelle est votre formation ?

J’ai un CAP de pâtisserie et un CAP de boulangerie, je suis donc boulanger-pâtissier. Mais je peux aussi être tourier car lors de ma formation en CAP, j’ai aussi appris à confectionner des viennoiseries. Donc, chez interim CO on fait appel à moi comme boulanger, pâtissier ou tourier.

Comment avez-vous entendu parler d’Interim CO ?

A l’époque où j’étais en CDI dans une boulangerie-pâtisserie, un employé intérimaire avait été recruté via Interim CO et il m’a expliqué leur fonctionnement. Alors quand j’ai démissionné en 2007, j’ai contacté Interim CO et je leur ai proposé mes services.

Votre première embauche en tant qu’intérimaire a été rapide ?

Très rapide ! Je me suis d’abord rendu chez Interim CO et j’ai rencontré Franck Pitton à qui j’ai remis mon CV et nous avons eu un court entretien afin qu’il cerne mes domaines de compétence. Il m’a rappelé 30 minutes après pour me dire que je commençais une mission de pâtissier à Paris dans le 7ème arrondissement, le lendemain !

Les missions sont de quelle durée en général ?

Elles sont vraiment très variables. Cela peut aller d’une nuit à 5 mois. Il n’y a pas de règles. Tout dépend vraiment des besoins.

Professionnellement c’est intéressant d’être intérimaire ?

Oui car on apprend tous les jours. Un jour je suis pâtissier, le lendemain boulanger, parfois tourier ou même chocolatier. Et on travaille avec des employeurs variés. C’est vraiment une bonne façon de se perfectionner sans cesse.

Quels sont les autres avantages de l’intérim ?

J’apprécie avant tout cette liberté de travailler quand on le souhaite. Autre point positif : quand on est intérimaire, on est mieux payé qu’en CDI. Les heures supplémentaires, les dimanches, les nuits, et les jours fériés ont un tarif horaire majoré très intéressant. Tandis qu’en CDI, bien souvent on ne compte pas ses heures mais le patron nous paye le même salaire à la fin du mois…. Et puis surtout, grâce à Intérim CO, j’ai vraiment élargi mon réseau, principalement à Paris. Pour preuve: j’ai signé 130 contrats depuis 2007 !

Retour à la page précédente Liste des pages du dossier : Page suivante