Peut-on changer d’avis après la signature ?

Publié le 30 Janvier 2013

À compter de la signature de la convention de rupture, l’employeur et le salarié disposent de 15 jours calendaires (c’est-à-dire en comptant tous les jours de la semaine) pour se rétracter.

Première page du dossier Page précédente Page suivante